Plus de 40 ans sur le marché + propre production en Chine et en Indonésie

Perle - signification et effets



En novembre, osons regarder plus loin que le bout de notre nez, car "Pierre" ; du mois est la perle.

Tout se repose maintenant, novembre est le mois du recueillement et de la commémoration. Les dernières fleurs et pétales se fanent, les arbres perdent leurs feuilles. La nature devient de plus en plus sombre et monotone, les derniers éléments colorés s'estompent. La force des plantes se concentre dans les graines et les racines pour survivre à la période de froid. Ce qui est visible de l'extérieur devient plus discret et laisse ainsi plus de place pour les valeurs intérieures des choses - certaines choses qui paraissent insignifiantes à l'extérieur sont pleines de beauté intérieure. Que peut-on découvrir derrière les apparences ? Et quelles nouvelles idées et visions peuvent naître en cette période de réflexion et d'introspection ? En accord avec cette ambiance, de nombreux jours de deuil et de commémoration tombent en novembre.

La perle scintillante prend soin de l'âme et du monde des émotions. Elle aide à trouver et à préserver l'équilibre émotionnel. La perle aide à renforcer l'intuition et la sensibilité, à découvrir un riche monde d'images intérieures et à les utiliser de manière créative. 

Vous trouverez ici des rangs de colliers avec des perles à des prix pour revendeurs.

Depuis toujours, les perles sont également associées aux larmes. Les larmes sont une expression de la tristesse et seule la tristesse permet de laisser aller ce qui est perdu et passé, afin qu'il n'y ait pas d'arrêt et que le flux de la vie puisse continuer à couler sans entrave. Les perles peuvent aider à vivre plus facilement le deuil, la douleur et la perte et à les transformer. Ainsi, les périodes sombres peuvent être mieux surmontées et un nouvel espace est créé pour un nouveau départ.

Dans de nombreuses cultures, la perle a été portée très tôt comme bijou car, contrairement aux pierres précieuses, elle ne doit pas être travaillée. Les perles ne sont pas des pierres précieuses, ce sont des produits d'huîtres et de certaines espèces de coquillages. Elles se forment naturellement lorsque le mollusque doit faire face à un corps étranger qui s'est introduit en son sein. Pour ne pas se blesser, la moule forme, couche après couche, un manteau protecteur de nacre autour de cet "intrus" ; et c'est ainsi qu'une perle se forme en l'espace de quelques années. Par analogie avec cette formation, les perles peuvent aider à aborder et à résoudre des conflits non traités. Tout comme le coquillage protège son intérieur vulnérable par une coquille dure, la perle renforce le désir de retrait, d'intériorisation et de confort, en particulier pendant les saisons froides et sombres.



Avec l'Or et les pierres précieuses, les perles ont toujours été des symboles de statut indispensables dans les coffres des rois, des princes et des hauts dignitaires de l'Église. Depuis l'Antiquité, les perles sont très recherchées pour afficher la richesse et la prospérité. Le chroniqueur romain Pline l'Ancien rapporte la compétition entre Cléopâtre et son amant Marc Antoine pour savoir qui pourrait organiser le festin le plus coûteux. La reine égyptienne eut alors l'idée de ne pas marquer des points en proposant des plats rares et raffinés, mais de retirer plutôt l'une de ses perles les plus précieuses, qui lui servait de bijou d'oreille, de la dissoudre dans de l'eau vinaigrée et de boire cette étrange décoction sous les yeux d'Antoine. Elle était ainsi assurée de gagner son pari.

Les perles sont associées à la beauté féminine, à la séduction, à la grâce et à l'élégance et sont également considérées comme un symbole de fertilité. Elles favorisent les qualités lunaires et sont associées au signe astrologique du Cancer, dont la planète est la Lune.

La qualité et la valeur d'une perle sont déterminées par son éclat, appelé "lustre". La perle idéale a un éclat merveilleusement soyeux, comparable à la lumière de la lune. Les perles se présentent sous différentes couleurs, du blanc au rose, en passant par le jaune, le doré, le verdâtre et le bleu, jusqu'aux rares exemplaires noirs que l'on ne trouve qu'autour de Tahiti. Chaque perle de la meilleure qualité devrait comporter une nuance de rose dans sa gamme de couleurs, car le rose se marie harmonieusement avec les couleurs du teint de la personne qui porte le bijou en perles. Outre le lustre, la forme de la perle est également un critère de qualité important. La forme idéale est sphérique, une forme qui est plutôt rare chez les perles naturelles. Les perles de forme irrégulière sont appelées "perles baroques". Une perle de croissance naturelle avec un bon lustre, à partir d'une certaine taille et de forme sphérique est une véritable rareté qui se négocie plus cher que de nombreuses pierres précieuses. Certains spécimens peuvent atteindre des prix de plusieurs centaines de milliers d'euros!

La plupart des perles présentes aujourd'hui sur le marché sont des perles de culture. Dans les années 1920, le Japonais Kokichi Mikimoto a été le premier à réussir à créer des perles artificielles en ouvrant des huîtres, en leur implantant des corps étrangers et en les remettant à la mer pour que, en l'espace de 3 à 5 ans, l'animal puisse ainsi recouvrir l'intrus de nacre. Les perles ainsi obtenues sont beaucoup plus uniformes en termes de forme, de taille et de qualité que les perles naturelles rares. Leur prix est donc également plus abordable.

Vous trouverez ici des bijoux en perles (pendentifs, boucles d'oreilles, bracelets et autres) pour les revendeurs.


Les perles sont composées de 3 à 4% d'eau. Lors de la conservation, il est important que cette eau ne se dessèche pas, sinon la perle perd son éclat, on dit aussi qu'elle "meurt". Au contact de la peau, la proportion d'eau de la perle reste stable. Il faut toutefois veiller à ce que les perles n'entrent pas en contact avec les détergents, les cosmétiques et les parfums!

Variétés: On distingue les perles de rivière, les perles d'eau de mer et les perles d'eau douce.
Les perles d'eau de mer sont les plus recherchées et les plus précieuses. Les perles de rivière et d'eau douce sont plus petites, n'ont pas le lustre noble des perles d'eau de mer et ont rarement la forme sphérique tant convoitée.

Classe minérale: Minéraux de calcium, carbonates

Formule chimique : CaCO3
Système cristallin : rhombique (aragonite), trigonale (calcite)

Forme cristalline
: feuillets d'aragonite microcristalline

Dureté brute
: 3 - 4
Scabilité : imparfaite

Rupture: conchoïdale

Couleur: blanche, rose, jaunâtre, rougeâtre, argentée, dorée, bleutée, noire
Rafraîchissement : soyeuse, irisée

Engendrement : Les perles se forment dans les coquillages marins de type huître et dans certains coquillages d'eau douce lorsque des corps étrangers qui y pénètrent irritent la muqueuse de l'animal. Celles-ci déposent alors la nacre normalement utilisée pour la construction de la coquille autour du corps étranger qui a pénétré. En raison de leur formation, les perles peuvent être divisées en perles naturelles (nucléus naturel, par exemple un grain de sable qui a pénétré) et en perles de culture (avec un nucléus ou des particules de tissu introduites par l'homme). Une autre forme est celle des perles à noyaux de coquillages, qui n'ont pas poussé naturellement dans le coquillage, mais qui sont taillées dans la coquille même du coquillage, puis affinées avec différents revêtements chatoyants. Les perles de coquillage sont généralement parfaitement rondes et constituent une alternative à la mode et très bon marché aux perles des mers du Sud, dont le prix est très élevé.

Apparence : De par leur structure en coquille, les perles présentent des formes arrondies, dont la forme sphérique est la plus recherchée. Les perles plates et semi-rondes sont appelées perles Bouton ou perles Bouton, les pièces de forme irrégulière sont appelées perles Baroques

Répartition: Mers du Sud, régions côtières du Japon et de la Chine, Australie, Polynésie, Sri Lanka, Amérique centrale et Golfe Persique


Vous trouverez ici des rangs de colliers avec des perles à des prix pour revendeurs.

Les perles peuvent être classées en perles de rivière, perles d'eau de mer et perles d'eau douce en fonction de l'eau dans laquelle vivent les moules perlières :

Perles de rivière : ces perles sont formées par la moule perlière de rivière (Margaritifera margaritifera) qui vit dans les ruisseaux et les rivières de l'hémisphère nord lorsque leurs eaux sont très propres et peu calcaires. Les perles de rivière ne sont généralement pas tout à fait rondes et ne dépassent que très rarement les 20 mm.

Perles d'eau salée/d'eau de mer : ce type de perles est obtenu par l'insertion d'un nucléus sous forme de petites boules polies en nacre. C'est pourquoi les perles qui en résultent sont généralement "sphériques". Parmi les perles d'espèces de coquillages vivant en mer, on distingue les variantes suivantes en raison de leur origine géographique:

Perles de Tahiti : les perles de la moule perlière (Pinctada margaritifera) proviennent de la mer autour de l'île de Tahiti. Elles comptent parmi les perles les plus recherchées en raison de leurs couleurs naturelles et chatoyantes et mesurent environ 8 à 16 mm. Elles sont formées par l'insertion de ce que l'on appelle un nucléus, c'est-à-dire un corps étranger inséré dans la coquille du mollusque, qui est recouvert de nacre couche après couche par le mollusque perlière.

Perles de la mer du Sud : l'Indonésie, l'Australie et les Philippines sont la patrie du mollusque perlière (Pinctada maxima). Des perles de couleurs claires (blanc, argent et or) poussent autour du nucléus jusqu'à une taille maximale typique d'environ 10 à 16 mm.

Perles d'Akoya : à l'origine, ce nom désigne exclusivement les perles qui ont poussé dans la mer du Japon dans la coquille de la perle d'Akoya (Pinctada martensii et Pinctada fucata), mais depuis quelque temps, les perles d'Akoya sont également cultivées en Chine, à Tahiti et au Vietnam. Les perles mesurent généralement entre 2 et 6 mm et sont blanches ou crème, mais elles peuvent être colorées dans de nombreuses autres teintes.

Perles Keshi : les perles Keshi ("perles de graines de pavot") se forment de manière imprévue dans les coquillages où sont cultivées les perles Akoya des mers du Sud ou de Tahiti. Elles n'ont pas de noyau et sont donc des perles naturelles.

En raison de leur prix avantageux par rapport aux perles d'eau salée, les perles d'eau douce sont très répandues. Ces perles se distinguent des autres perles de culture par le fait qu'elles ne sont pas pourvues d'un nucléus. Au lieu de cela, seule une petite incision est pratiquée dans le tissu, dans laquelle un fragment de tissu d'un autre coquillage est inséré. Comme il n'y a pas de noyau taillé, les perles d'eau douce sont rarement rondes, mais elles sont entièrement constituées de nacre et sont lumineuses et colorées. Les perles d'eau douce mesurent généralement jusqu'à 14 mm et proviennent de Chine. Ce procédé permet également de créer des perles de formes inhabituelles, par exemple en forme de croix ou de bâton. Une forme particulière de perle d'eau douce est la perle Biwa, qui provient du lac Biwa au Japon. Elles sont de très grande qualité, car elles ont un fort lustre, une surface lisse et un large spectre de couleurs naturelles.

Pour les perles de culture d'eau douce, très appréciées, on trouve dans le commerce un large éventail de couleurs. Les teintes claires (par ex. blanc, crème, ivoire, saumon, violet clair) sont des couleurs naturelles, mais pour la création de bijoux, on utilise aussi volontiers des teintes colorées (par ex. pétrole, chocolat, brun, vert, cuivre) ou blanchies (blanc pur).

Vous trouverez ici des bijoux en perles (pendentifs, boucles d'oreilles, bracelets et plus) pour les revendeurs.